Fiche d’informations sur crédit d’impôt pompe à chaleur

Mis en avant

L’utilisation de l’énergie renouvelable est un des gestes à adopter pour sauver la planète. Pour motiver les citoyens à s’y mettre, l’État choisit un matériel vital qu’est le dispositif de chauffage (PAC) comme objet d’obtention d’aides financières. Le crédit d’impôt est une des formes de subvention que les utilisateurs de pompe à chaleur peuvent bénéficier, à condition de répondre à certains critères imposés. Cette fiche comporte tout ce qu’il faut savoir sur les démarches à suivre pour obtenir un crédit d’impôt sur la pompe à chaleur.

credit-impot-pac

Les installations éligibles au crédit d’impôt PAC

En 2008, les citoyens français pouvaient bénéficier d’un crédit d’impôt en achetant une pompe à chaleur air-air. Après cette année, c’est-à-dire à partir de janvier 2009, ce type de PAC n’est plus éligible aux subventions de l’État. Il convient donc de préciser que les conditions d’obtention de cette aide financière ont changé. Les installations donnant lieu à un CITE (crédit d’impôt transition énergétique) sont :

  • Les PAC air-eau dotées d’un coefficient de performance de 3 ou plus, affichant un régime d’entrée d’air de 7°C et de 35 °C à la sortie d’eau ;
  • Les modèles de PAC autres que du système air-air destinés pour la production d’ECS (eau chaude sanitaire) comportant un COP supérieur à 2 ;
  • Les thermopompes autres que air-air dont l’installation est réalisée par un professionnel possédant un certificat RGE (reconnu garant de l’environnement) ;
  • Les PAC fonctionnant par géothermie (sol-sol, sol-eau) munies de capteurs de fluide frigorigène comportant un COP d’au moins 3. Il est requis également que cet appareil doit afficher 5°C à l’évaporateur et 35°C au condenseur ;
  • Les PAC hydrothermiques (eau-eau) ayant un COP d’au moins 3 affichant 10°C à l’évaporateur et 35°C au condenseur.

Le champ d’application d’un crédit d’impôt pompe à chaleur

Quelques critères à remplir par le demandeur sont mentionnés dans les conditions d’obtention d’un CITE. Quel que soit le type de pompe à chaleur acheté, conformément à la liste indiquée ci-dessus, le taux applicable sur les dépenses est de 30 %. Par ailleurs, ce soutien financier s’adresse uniquement aux résidents sur le territoire français, et titulaire d’une domiciliation fiscale en France. Lesdits particuliers doivent être des propriétaires de l’équipement. Ceux-ci doivent disposer de pièces justifiant l’utilisation de la PAC dans une résidence principale dont la construction est achevée depuis deux ans.

pac-aerothermique

Retrouvez un excellent guide qui vous donne plus de détails sur le crédit d’impôt des pompes à chaleur:

http://france-pompe-a-chaleur.fr/

Les plafonds de dépenses éligibles au crédit d’impôt sur pompe à chaleur

L’État applique des plafonds sur les dépenses éligibles sur l’achat de pompe à chaleur. Les limites sont de 8 000 € pour un propriétaire contribuable célibataire, divorcé ou veuf. En revanche, les couples liés Pacs ou par un mariage civil peuvent acquérir une PAC jusqu’à une valeur de 16 000 € pour bénéficier d’un crédit d’impôt. Si le demandeur a des personnes à charge (enfants issus d’une relation légale), le plafond de 16 000 € est rajouté d’une somme de 400 €. Il est possible de cumuler les dépenses, et d’obtenir en conséquence des subventions multipliées sur cinq années consécutives.

Vous pouvez également obtenir le devis d’installation de votre pompe à chaleur gratuitement sur le lien ci-dessous:

http://france-pompe-a-chaleur.fr/devis

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr

Le choix de la charpente en bois

Mis en avant

Le bois est le matériau le plus utilisé dans la construction de la charpente. C’est une alternative intéressante à la charpente en béton et en métal. Avant de choisir une charpente en bois dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, il est important d’avoir quelques notions sur ces caractéristiques.

Les différents types d’essences utilisées

charpentier-1Avant de choisir une charpente en bois, il est important de tenir compte de son essence. En effet, le bois de la charpente a un rôle important à jouer dans la protection de la maison. Pour les grosses pièces de la charpente, il faut privilégier des essences robustes et résistantes comme le chêne, pin sylvestre, orme, sabin Douglas, peuplier, épicéa, pin maritime… Pour le solivage et les chevrons, on peut faire le choix entre le châtaignier, le sapin, le chêne et le peuplier. Enfin, pour les lattes, vous pouvez vous tourner vers le sapin, le bouleau ou encore vers le peuplier. Outre l’essence de bois, il faut être vigilent sur la présence de fentes ou de nœuds ou dans la longueur de la pièce. Si vous faites appel à un expert charpentier Lille, celui-ci pourra également insister sur l’utilisation de pièces de bois sec. En effet, une fois installé, les dimensions du bois non séché changent encore. Toutefois, un bois qui a séché au moins pendant 2 ans, conservera mieux sa taille et pour plus longtemps. Pour les pièces de la charpente, il faut donc penser à choisir du bois sec.

La pose de la charpente et son assemblage

charpentier-2La construction de la charpente, tout comme la rénovation de la charpente Lille demande un savoir-faire. Seul un charpentier qualifié et certifier est capable de mener à bien ce genre de travaux, sans erreurs et selon les normes. Le travail d’un charpentier commence par le choix des sections de bois. Une fois le bois choisi, le charpentier procède au tallage des pièces de bois. Puisque le bois n’est pas à l’abri des insectes, il faut le traiter afin d’améliorer sa résistance et lui optimiser la longévité. Une fois le bois traité, l’artisan procède au montage de la charpente. Tout commence d’abord par l’installation des fermes, ensuite de la penne faîtière, des pannes sablières, des pannes ventrières, des liteaux, pose sur solives de plancher.

Le coût de la mise en place de la charpente

Le tarif de pose de la charpente peut dépendre de plusieurs éléments dont la grandeur de la surface à couvrir, l’essence de bois utilisée, la qualité du bois choisi. Pour pouvoir établir un tarif, un ouvrier couvreur à Lille doit également tenir compte de la forme de la toiture souhaitée par son client. Si le charpentier fournit le bois, il doit également tenir compte du prix du matériau, lequel dépend de l’essence, des dimensions et aussi du type de pièce. Le coût de la charpente varie d’un charpentier à l’autre. Pour obtenir une estimation du coût de votre charpente, vous pouvez demander à l’artisan de vous établir un devis.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr

Estimation de coût avant l’installation du plancher flanchant

Le plancher chauffant est un important investissement qui reste intéressant par le confort et la performance de chauffe apportés. L’investissement est par ailleurs vite amorti, car le plancher chauffant est très économique et certains modèles sont toujours éligibles aux crédits d’impôt tandis que d’autres bénéficient d’autres aides de financement. Avant de se lancer dans un projet d’installation de chauffage au sol, il est impératif d’avoir une idée sur le coût du plancher chauffant. Cela permet ensuite de mieux orienter son choix sur un tel ou tel modèle de chauffage au sol.

On distingue deux types de plancher chauffant : électrique et hydraulique. Le plancher chauffant électrique utilise directement l’électricité pour alimenter le système. On a le choix entre un plancher chauffant électrique à accumulation ou un plancher chauffant électrique rayonnant. Ce dernier est plus économique et offre une performance remarquable. Pour un plancher chauffant hydraulique, l’utilisation de l’électricité se fait de manière indirecte. La pompe à chaleur ou la chaudière basse température est alimentée électriquement pour chauffer l’eau qui circule dans le circuit de chauffage au sol. L’intervention d’un professionnel est recommandée pour garantir le bon fonctionnement de l’installation. Le professionnel assure la pose du plancher chauffant dans le respect des normes, très important pour optimiser l’économie d’énergie et le confort de chauffe.

https://www.google.com/maps/d/edit?mid=1-Gud3ymtRc6zQ1qPcosjzC55RDc&usp=sharing

Le coût du plancher chauffant varie en fonction du type de chauffage choisi, de son mode de fonctionnement et de la source d’énergie utilisée. Il ne faut pas non plus oublier le coût de la pose qui n’est pas inclus dans le prix des matériels. Un plancher chauffant alimenté par une source d’énergie renouvelable est plus économique même s’il faut mettre le prix lors de son acquisition. La demande de devis est gratuite auprès des chauffagistes et autres professionnels de la pose de plancher chauffant. Le prix au mètre carré du plancher chauffant varie en fonction du modèle choisi. Pour un plancher chauffant à eau par exemple, il faut compter en 70 à 100 € par m2. Il faut mettre 80 ou 100 € supplémentaires pour l’entretien annuel du circuit de chauffage. Le plancher chauffant électrique ne nécessite pas d’entretien, certains modèles offrent une durée de vie d’environ 30 ans, c’est le cas du film chauffant. Le prix au m2 est de 40 à 300 € selon les types du plancher chauffant et des marques. Le plancher chauffant réversible est plus cher à l’achat, mais il joue plutôt le rôle de climatiseur pour rafraichir la pièce en été et la réchauffer en hiver.

Euroradiant est présent sur About: https://about.me/euroradiant

plancher 5Le film chauffant fait partie des planchers chauffants électriques qui allient économie, performance et praticité. Le film chauffant est facile à poser et sa faible épaisseur lui permet de s’adapter à n’importe quel revêtement de sol. On peut atteindre une économie d’énergie jusqu’à 50% avec ce type d’installation. De plus, son prix est deux fois moins qu’un plancher chauffant standard. Le film chauffant est toujours éligible aux crédits d’impôt et aux prêts à taux zéro même après la mise en place du crédit d’impôt transition énergétique (CITE), ce qui n’est plus le cas des autres chauffages au sol.

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr